Retour

Les cas de chlamydia ont doublé en 8 ans au Bas-Saint-Laurent

Les infections transmises sexuellement ne cessent d'augmenter, au Québec, depuis la fin des années 90. Le Bas-Saint-Laurent n'échappe pas à cette tendance, même s'il se situe encore en bas des moyennes provinciales.

De 2007 à 2015, le nombre de cas de chlamydia a doublé au Bas-Saint-Laurent. Cette hausse, qui touche particulièrement le groupe d'âge des 15 à 24 ans, pourrait entre autres être attribuable à un manque de connaissances, selon le médecin-conseil à la Direction de la santé publique du Bas-Saint-Laurent, Claude Gauthier.

Le Dr Gauthier ajoute que de nombreuses activités de sensibilisation ont lieu dans les écoles secondaires et les cégeps, notamment des journées de dépistage. Il considère que les gens doivent avoir conscience des conséquences que peuvent avoir les relations sexuelles non protégées. « Quand on couche avec quelqu'un, on couche avec toutes les personnes avec qui il a couché », dit-il.

Le Bas-Saint-Laurent fait toutefois partie des trois régions présentant le plus faible nombre de cas d'infections transmises sexuellement, avec la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et Chaudière-Appalaches.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine