Retour

Les chercheurs ont perdu la trace du béluga transporté dans le fleuve

L'équipe du Groupe de recherche et d'éducation sur les mammifères marins (GREMM) a perdu la trace du béluga qui a été transporté de la rivière Nepisiguit jusque dans l'estuaire du fleuve Saint-Laurent, près de Cacouna. Un transport inusité, par avion notamment, qui n'était pas passé inaperçu.

Un texte de Richard Lavoie

Le mammifère avait été transporté du Nouveau-Brunswick et remis à l'eau dans le Saint-Laurent. Une balise satellite avait été installée sur le béluga grâce à laquelle les chercheurs ont pu suivre ses déplacements pendant 19 jours.

Le béluga a franchi plus de 570 kilomètres dans l’estuaire depuis sa remise à l’eau.

Mais, depuis le 4 juillet, les chercheurs ne reçoivent plus rien de la balise.

Le 3 juillet, le béluga avait été repéré au large de Longue-Rive, sur la Haute-Côte-Nord.

Selon le directeur scientifique du GREMM, Robert Michaud, plusieurs facteurs peuvent expliquer cette interruption de signal. La balise peut être brisée ou en panne ou s’être détachée du béluga.

Il est possible également que le béluga soit mort, qu’il ait coulé ou qu’il flotte ventre en l’air et que la balise soit submergée en tout temps, ce qui l’empêcherait d’émettre un signal. Dans ce dernier cas de figure, si le béluga s’échoue, il sera facile à repérer puisque sa balise devrait se réanimer, une fois à l’air libre.

Selon Robert Michaud, si la balise est simplement tombée, on pourra identifier facilement le béluga puisque qu'elle aura laissé une cicatrice sous la crête dorsale de l'animal.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un chiot décide de se rafraîchir... dans le réfrigérateur





Rabais de la semaine