Retour

Les choix de Guillaume - Les choix de Guillaume : Innu Nikamu, rassembler par la musique

Le 32e Festival Innu Nikamu a été lancé hier avec, plus que jamais, la ferme intention de faire communier les peuples autochtones et québécois dans un même esprit de fête et de fraternité. Ouverte aux artistes non-autochtones depuis quelques années, la programmation recèle de nombreuses belles surprises.

Une chronique de Guillaume Hubermont

Et si la foule devrait être très nombreuse à la clôture de dimanche soir pour accueillir la formation pop-rock Simple Plan, voici les autres concerts que je vous invite à ne pas manquer d'ici là.

Koriass : Le rappeur de Saint-Eustache a sorti Love Suprême, un quatrième album qui a été aussi bien reçu par la critique que par le public. Dans ses textes, Koriass voyage entre angoisses et revendications, mettant à jour un combat intérieur que tous les artistes connaissent : le désir de plaire et la nécessité de rester intègre.

Réécoutez mon entrevue avec Koriass à l'émission Bonjour la Côte.

Koriass, vendredi, 20h00

Gilles Sioui : Huron né à Wendake, près de Québec, Gilles Sioui se promène entre folk et blues, dans un univers que n'aurait pas renié Éric Clapton ou J.J Cale. Au cours de sa carrière, il a tourné et endisqué avec des artistes comme Kevin Parent, Florent Vollant, Bob Walsh ou Guy Bélanger. Il sera accompagné samedi soir de ses Midnight Riders.

Gilles Sioui et les Midnight Riders, samedi, 19h00

Willy Mitchell : Né en 1953 dans la communauté de Kitigan-Zibi, en Outaouais, Willy Mitchell a vécu un événement tragique à l'adolescence : atteint à la tête par la balle d'un policier zélé, il survit miraculeusement et se met à écrire de la poésie et composer des chansons pour se remettre debout. Au début des années 80, il crée le festival Sweet Grass à Val-d'Or. Ses chansons se retrouvaient en 2014 sur l'indispensable compilation Native North America : Aboriginal Folk, Rock, and Country 1966-1985.  

Call of the moose, enregistré au festival Sweet Grass de Val-d'Or en 1980. Cette chanson, qui parle des parades de chasseurs abitibiens, a été reprise par Florent Vollant il y a quelques années.

Willy Mitchell, dimanche, 15h45

Shauit : Saviez-vous que la langue innue se marie à merveille avec le reggae, les sons caribéens et le dancehall ? Shauit en fait la preuve depuis de nombreuses années. Le natif de Uashat-Maliotenam sera sur la scène d'Innu Nikamu dimanche à 17h15.

Melissa Girvan : Cette chanteuse folk de Listuguj a grandi le long des berges du Québec et du Nouveau-Brunswick où les cultures française, anglaise et autochtone coexistent. À découvrir vendredi, 19h15.

Natasha Kanapé-Fontaine : Originaire de Pessamit, la jeune Natasha Kanapé-Fontaine est poète-slameuse, peintre, comédienne et militante pour les droits autochtones. Elle est également porte-parole de Présence autochtone cet été à Montréal. Sa prestation aura lieu samedi à 18h30.

Black Wolf Singers : Groupe de 12 joueurs de tambours et de 2 danseurs traditionnels originaires de la communauté atikamekw d'Obedjiwan, les Black Wolf Singers parcourent les pow-wow depuis 2009. Ils feront vibrer la foule de leurs incantations avant les concerts de Gilles Sioui samedi (18h00) et de Simple Plan dimanche (18h00). 

Plus d'articles

Commentaires