Retour

Les cinq événements marquants de janvier en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine

Voici ce qui a retenu l'attention au mois de janvier en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

Les tempêtes ravagent le littoral

Les tempêtes hivernales se sont acharnés en Gaspésie en janvier surtout du côté de Percé où le quai et la Promenade de la mer sont considérés des pertes totales. Le député péquiste de Gaspé, Gaétan Lelièvre, et le ministre responsable de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, Sébastien Proulx, se sont rencontrés à Percé, le 13 janvier dernier, pour discuter des interventions à entreprendre à la suite des tempêtes qui ont frappé la région. Le député de Gaspé a exigé qu’une cellule de crise soit mise en place, ce qu’a refusé le ministre Sébastien Proulx. Selon lui, les intervenants travaillent déjà de concert et la situation est maîtrisée bien qu’elle soit préoccupante. VOIR LA SUITE

LM Wind Power a le vent dans les pales

En août 2016, LM Wind Power avait obtenu un contrat important avec les États-Unis. Ce contrat bénéfique lui a permis l’achat d’équipement pour 12 millions de dollars et la mise en place d’un plan d’agrandissement de 40% de la superficie de son bâtiment. L’entreprise devient ainsi le plus grand employeur privé de la région. La recherche de personnel est devenue si urgente qu’elle a dû payer une campagne publicitaire, à heure de grande écoute, pour séduire les travailleurs potentiels partout au Québec. VOIR LA SUITE

Des monteurs de ligne gaspésiens en colère

Une vingtaine de monteurs de ligne gaspésiens au chômage ont entravé le travail des employés de Groupe Telecon de Montréal et Électro Saguenay, des travaux commandés par la compagnie Telus à Val-d'Espoir, en Gaspésie. Ils ont dénoncé le fait que Telus ait accordé leurs contrats à des sous-traitants qui n’emploient que des monteurs de ligne de l'extérieur. L’intervention s’est déroulée dans le calme. Les monteurs de ligne gaspésiens ont demandé à la Commission de construction du Québec de rappeler ces compagnies à l’ordre. VOIR LA SUITE

Des créanciers impatients

L’usine d’Orbite Technologies avait jusqu’au 15 janvier pour produire au moins une tonne par jour d’alumine de haute pureté pendant trois jours consécutifs en plus de réaliser sa première vente et livraison commerciale, sans quoi, elle n’aurait pas accès à un fonds de roulement de 3 millions de dollars de la part de ses créanciers américains. Les retards ont été expliqués par le rodage du personnel, des ajustements et des mises au point techniques. Les tests effectués démontrent que la technologie d’Orbite fonctionne selon le PDG de l’entreprise. VOIR LA SUITE

15e anniversaire de la TDLG baptisée la Traversée du Saint-Laurent pour l’occasion

Ce sont 250 skieurs et raquetteurs qui ont pris d’assaut le CTMA Vacancier afin de découvrir les plus coin de pays. Le bateau de croisière a jeté l'ancre à Gaspé, à Matane, dans Charlevoix et à Québec. L’aventure s’est terminée à Montréal ou les participants ont été invités au Bal du capitaine afin de célébrer le 375e anniversaire de la ville de Montréal. Plusieurs personnalités étaient à bord du bateau, dont les comédiens Sophie Faucher et Emmanuel Bilodeau, le chanteur Marco Calliari ainsi que l’homme d’affaires Gilbert Rozon. VOIR LA SUITE

Plus d'articles

Commentaires