Retour

Les communautés autochtones de l'est du pays saluent l'élection d'un gouvernement Trudeau

Les communautés autochtones de l'est du pays accueillent avec enthousiasme l'élection d'un gouvernement libéral majoritaire à Ottawa.

« Je pense que les relations seront améliorées, mais il faut se donner le temps d'avoir une première impression après une rencontre avec lui », estime le chef du conseil des Innus d'Ekuanitshit sur la Côte-Nord, Jean-Charles Piétacho.

Des promesses et des attentes

En campagne électorale, Justin Trudeau s'est engagé à établir une relation de nation à nation avec les Premières Nations. Il s'est d'ailleurs engagé à investir 2,6 milliards de dollars dans le système éducatif des Autochtones.

Le premier ministre désigné a aussi promis la tenue d'une enquête publique nationale sur les 1200 femmes autochtones disparues ou assassinées, sans préciser le début des travaux.

L'organisme Femmes autochtones du Québec et l'Association des femmes autochtones du Canada ont des attentes élevées dans ce dossier.

Pour sa part, le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, attend de voir si Justin Trudeau appliquera les principes de la déclaration de l'Organisation des Nations unies sur les droits des peuples autochtones.

Par ailleurs, la candidate libérale défaite dans Terrebonne et l'ex-présidente de l'Association de femmes autochtones du Canada, Michèle Audette, ne ferme pas la porte à travailler avec l'équipe Trudeau.

Le cabinet libéral sera formé le 4 novembre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine