Retour

Les compressions font mal aux Centres de la petite enfance

Les récentes compressions dans les Centres de la petite enfance (CPE) font mal. Au cours des quatre dernières années, près de 300 000 $ ont été enlevé du budget du CPE de Rivière-du-Loup qui accueille 286 jeunes dans ses 7 installations.

Les dirigeants du CPE refusent de couper dans les dépenses reliées à l'alimentation. Pour équilibrer leur budget, différentes compressions ont été faites dans le personnel administratif. Les budgets de formation et de représentation ont aussi été réduits.

Un total de 82 % du budget d'environ 4 millions de dollars sert à payer les éducatrices. « Le salaire du personnel éducateur, c'est quelque chose qui est négocié au provincial et sur quoi nosu n'avons aucun contrôle. Le nombre de personnes sur le plancher est aussi réglementé », explique Marie-Claude Desbiens, directrice générale du CPE de Rivière-du-Loup.

Pas de sortie éducative

De plus, les cinq sorties éducatives ont été annulées. Trois d'entre-elles avaient lieu au Centre culturel de Rivière-du-Loup.

« Le spectacle vient en surplus c'est normal que ce soit ça qui écope, mais ce que je me rends compte c'est que c'est toujours la culture qui écope et c'est la même chose pour les écoles qui vont se concentrer sur l'essentiel », déplore Pierre Lévesque, le directeur général de Rivière-du-Loup en spectacles.

La situation du CPE de Rivière-du-Loup n'est pas unique. L'ensemble des Centres de la petite enfance de la province sont également touchés.

Chercher de l'aide

À peine arrivée en poste, la nouvelle directrice du Réseau des services à la petite enfance de l'Est du Québec, tente de trouver des solutions pour aider ses
membres.

« Au mois de novembre, on rencontre nos membres afin de voir quels plans ont été pris dans différents CPE afin de se serrer les coudes et de voir ce qui a été fait pour se donner de l'entraide », explique Hélène Blanchet, la directrice générale du Réseau des services à la petite enfance de l'Est du Québec.

La direction du CPE de Rivière-du-Loup ne croit pas être de cette rencontre. Le budget de représentation a été victime de la dernière compression.

D'après les informations de Patrick Bergeron

Plus d'articles

Commentaires