Retour

Les conservateurs sont en faveur de l'équité salariale, assure Bernard Généreux

À la Chambre des communes, mercredi dernier, tous les députés du Parti conservateur ont voté contre la motion du NPD visant à reconnaître l'équité salariale comme un droit. Bernard Généreux se défend pourtant d'être contre l'égalité des salaires entre les hommes et les femmes.

Lorsque interrogé à savoir s'il est contre l'équité salariale, « jamais de la vie », répond Bernard Généreux. « Notre gouvernement en a fait plus en 10 ans à cet égard que beaucoup d'autres auparavant. »

Selon le député de Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, la deuxième opposition a intégré des éléments de partisanerie au texte de la motion. Les conservateurs se sont donc opposés pour des raisons politiques.

« Le NPD a dit que vous avions supprimé le bureau pour faire tout le travail au niveau de l'équité salariale dans la fonction publique, puis c'est pas vrai du tout », explique-t-il. « C'est pour cette unique raison qu'on a voté contre la motion et d'ailleurs, ça se passe de manière très régulière que les partis vont voter contre des motions. On a proposé des amendements au NPD et il les ont refusés, alors on a décidé de voter contre. »

Le gouvernement Trudeau, le NPD, le Bloc québécois et la chef du Parti vert du Canada, Elizabeth May, ont tous voté en faveur de la motion visant à reconnaître l'équité salariale. Un comité spécial sera d'ailleurs créé à Ottawa afin de tenir des consultations et de proposer un plan d'action pour lutter contre l'écart de salaire entre les hommes et les femmes.

D'après les informations de Denis Leduc

Plus d'articles