Retour

Les consultations sur l'avenir de la cathédrale sont lancées

Plus de deux ans après la fermeture de la cathédrale Saint-Germain de Rimouski, des consultations publiques sur son avenir viennent d'être lancées.

Un texte de Julie Tremblay

Les consultations se tiendront jusqu'au 3 juin et se dérouleront en deux phases. Dans un premier temps, un sondage sera fait par la firme Léger auprès de 400 personnes qui habitent Rimouski.

Dans un deuxième temps, les gens intéressés (pas seulement les Rimouskois) seront invités à soumettre un mémoire pour proposer des solutions concernant l'avenir de la cathédrale et à le présenter lors d'une séance publique qui se tiendra le 3 juin à la Coudée du Cégep de Rimouski.

L'historien Kurt Vignola, qui a été mandaté par le clergé pour chapeauter ces consultations, dispose d'un budget de 10 000 $ pour mener ces consultations.

Il précise qu'elles ne sont pas partisanes et qu'elles visent à mieux comprendre « quel est le dégré d'attachement des Rimouskois envers la cathédrale » et ce qu'ils sont prêts à sacrifier pour la sauvegarder.

M. Vignola affirme que dans la situation actuelle, il est primordial de prendre du recul et que la population se demande, collectivement, ce qu'elle souhaite faire de la cathédrale.

De son côté, le président du conseil de la fabrique Saint-Germain, Normand Lavoie, espère que ces consultations permettront de rallier les Rimouskois et surtout, de trouver une solution.

Un rapport sera remis à l'archevêché en juin. Monseigneur Denis Grondin, qui était absent lors de la conférence de presse, pourra ensuite en disposer comme bon lui semble.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine