Retour

Les cours d'accordéon ne sont pas une histoire du passé

Partie intégrante des partys de Noël à une certaine époque, l'accordéon suscite toujours l'intérêt aujourd'hui. L'école de musique du Bas-Saint-Laurent offre même des cours pour ceux qui souhaitent relancer la tradition.

Robin Servant enseigne l’accordéon depuis maintenant 13 ans.

C’est l’école de musique du Bas-Saint-Laurent qui l’a d’abord approché pour lui demander de donner des cours. Des élèves potentiels avaient manifesté leur intérêt pour l’instrument.

Il donne maintenant deux leçons par semaine avec quatre élèves toutes les deux semaines.

La recette pour apprendre est simple : « avec du temps, avec nos oreilles et avec nos doigts », soutient Robin Servant.

Il a lui-même commencé à jouer de façon autodidacte, en écoutant de la musique, en jouant avec des amis et en se renseignant sur internet.

Un instrument qui fait plaisir

Si l’accordéon suscite l'intérêt, c’est parce qu’il est une source de bonheur chez ceux qui le jouent et ceux qui l’écoutent, croit M. Servant.

Il relate entre autres que les adultes pratiquent peu d’activités pour le plaisir et qu’apprendre un instrument est avant tout un jeu.

L’accordéon séduit généralement son public.

C'est un instrument qui évoque plein de souvenirs pour plein de monde, donc c'est bien facile d'arriver avec une mélodie simple et faire plaisir à beaucoup de gens avec un accordéon.

Robin Servant, professeur d’accordéon

Un air intemporel

Le professeur souligne également qu’il y aura toujours un intérêt pour la musique traditionnelle qu’il qualifie d’intemporelle.

C’est d’ailleurs pourquoi son élève Mireille Pineault s’est intéressée à l’instrument. Elle jouait déjà du piano, mais souhaitait jouer d'un instrument qu'elle pouvait trimbaler avec elle.

Ça se transporte très mal un piano en voyage, donc je me suis dit que l’accordéon c’était un bon compromis avec le poids et la musique qui me plaisait aussi!

Mireille Pineault, élève

Elle joue en voyage, avec des amis et en famille. Plusieurs étaient d’ailleurs bien contents de l’inviter à leur party de Noël!

La famille est d’ailleurs ce qui a poussé un autre élève de M. Servant, Benoit Labrie, à jouer de l’accordéon. Son père, qui en joue aussi, lui a prêté un accordéon.

Il n’a toutefois pas eu à le convaincre d’apprendre à jouer, puisqu’il appréciait déjà les airs de l’instrument.

J’aime beaucoup le style et les airs qu’on peut jouer avec ça et les possibilités. Moi j’aime bien ça.

Benoit Labrie, élève

Pour ceux qui seraient tentés, un accordéon est dispendieux, mais conserve une bonne valeur de revente, selon M. Servant. Il faut compter de 500 $ à 600 $ pour un usagé et de 1000 $ à 2000 $ pour un instrument neuf.

Plus d'articles

Commentaires