Retour

Les défis du Drakkar : sur le banc des joueurs et dans les gradins

Le Drakkar de Baie-Comeau amorce une saison de reconstruction après le départ de joueurs clés, dont son capitaine Jérémy Grégoire et son gardien de but vedette, Philippe Cadorette.

Au cours des deux dernières années, le Drakkar s'est rendu en finale de la Coupe de Président, contre les Mooseheads d'Halifax en 2013 et les Foreurs de Val d'Or en 2014, sans pouvoir décrocher le titre de champion de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Le Drakkar devra relever un défi de taille pour sa 19e saison : la moitié des joueurs font leurs premiers pas dans la LHJMQ.

Dans les gradins

Malgré la jeunesse de la formation, la direction espère que les gradins du Centre Henry-Leonard se rempliront.

À ce jour, 1 100 personnes ont acheté un abonnement de saison.

En comparaison, avec l'année dernière, 1 225 billets de saison avaient été vendus, d'après le directeur administratif du Drakkar, Serge Proulx.

Baie-Comeau est le plus petit marché au hockey junior majeur au Québec et le second, toutes villes confondues dans la LHJMQ derrière Bathurst.

« On a un taux d'occupation des sièges qui est le premier au Canada à travers les 60 concessions de Ligue canadienne de hockey [junior majeur]. C'est colossal », souligne Serge Proulx.

Trouver des commanditaires

Toutefois, la pérennité du Drakkar n'est pas assurée. Les commerçants devront continuer à aider l'équipe à boucler son budget annuel de 2 millions de dollars.

L'équipe compose avec une légère diminution de ses commandites, en raison du contexte économique difficile.

Pour combler l'écart, la Ville de Baie-Comeau, propriétaire de l'équipe, lui verse 285 000 dollars chaque année.

D'après le reportage de Marlène Joseph-Blais.

Plus d'articles

Commentaires