Retour

Les deux cégeps de la Côte-Nord ont besoin de modernisation

Le manque à gagner des établissements collégiaux du Québec pour le maintien des équipements atteindrait les 500 millions de dollars, selon le Conseil du trésor. Ce sous-investissement rattrape également les deux établissements de la Côte-Nord.

Les bâtiments des cégeps de Baie-Comeau et de Sept-Îles auraient besoin de travaux prioritaires d'au moins 5 millions de dollars chacun, selon les directions d'établissements.

À Baie-Comeau, la responsable des communications, Isabelle Savard, indique qu'il faudrait investir rapidement entre 3 et 4 millions de dollars, notamment pour l'amphithéâtre Jean-L'Heureux.

C'est une installation qui a 25 ans. Ce sont des travaux de l'ordre de 500 000 dollars. Qu'est-ce qu'on touche pratiquement ? C'est pour rendre l'infrastructure sécuritaire et aussi au niveau technologique.

Isabelle Savard, responsable des communications, Cégep de Baie-Comeau

À Sept-Îles, le directeur des ressources matérielles et financières, Guy Berthe, révèle que 2 millions de dollars doivent être investis rapidement.

C'est la toiture et également une partie du revêtement extérieur. Le collège date de 35 ans. Donc, la durée de vie utile de certains éléments, comme la toiture, c'est une trentaine d'années.

Guy Berthe, directeur, ressources matérielles et financières, Cégep de Sept-Îles

Les deux administrations reconnaissent que certains équipements sont rendus au bout de leur vie utile et qu'il faudrait les remplacer.

Le Conseil du trésor estimait l'an dernier que plus du quart des bâtiments du réseau collégial étaient en mauvais état ou même en très mauvais état.

Plus d'articles

Commentaires