Retour

Les drogues dures au cœur d’un colloque à Mingan

Environ 80 personnes de Mingan, de Natashquan, de La Romaine et de Pakuashipi se sont réunies cette semaine pour réfléchir à des pistes de solution aux problèmes de consommation et de dépendance aux drogues dures qui ravagent leur communauté.

Le troisième colloque Mamu Pimishkatau, qui signifie Ramons ensemble en innu, s'est déroulé à la Maison de la culture de Mingan.

Les intervenants ont discuté des conséquences de la consommation de drogue et de la violence dans leur communauté.

Ils se sont penchés sur les solutions pour sensibiliser les membres de leur communauté à ces problématiques et pour aider les personnes toxicomanes.

Gervais Malleck, organisateur communautaire de Pakuashipi, en Basse-Côte-Nord, estime qu'il faut mobiliser tous les acteurs pour contrer les problèmes de drogues dures.

« On doit être capable de mobiliser tout le monde pour faire face à cette problématique : le centre de santé, le conseil de bande... », explique-t-il.

Les participants sont persuadés qu'en partageant les bons coups de chaque communauté, ils pourront aider les personnes aux prises avec une dépendance.

Avec les informations de Katy Larouche.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité