Retour

Les écoles devraient améliorer les services de base aux élèves

Le projet LabÉcole, qui vise à doter le Québec des plus belles écoles au monde, ne plaît pas au Syndicat de l'enseignement de la région du Fer. Le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx a invité un trio de vedettes à lui proposer un plan de match d'ici un an pour revamper le milieu scolaire.

Janine Hould, présidente du syndicat affilié à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), se demande pourquoi les gens qui travaillent dans les écoles ne sont pas consultés au préalable. Elle loue l'objectif, mais se dit offusquée.

« Moi, si j'ai une belle maison bien décorée puis je n'ai rien dans le frigo pour me nourrir, ça ne me permettra pas d'être en meilleure santé. »

Selon elle, il faut assurer les services de base pour préparer le succès scolaire pour un plus grand nombre.

La présidente croit que les pistes de solution ont été balisées depuis longtemps. Janine Hould n'est pas contre l'amélioration de l'environnement scolaire, la plantation d'arbres ou des gymnases mieux adaptés, ce qui motiverait l'élève davantage.

Janine Hould se méfie par ailleurs du projet de loi 105, qui pourrait modifier la loi de l'instruction publique. Elle invite le ministre de l'Éducation aux échanges et au dialogue.

Un texte de Louis Garneau.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine