Retour

Les enjeux énergétiques interpellent le candidat péquiste Paul St-Pierre Plamondon

Un premier candidat à la course à la chefferie du Parti québécois visite l'Est du Québec. L'avocat Paul St-Pierre Plamondon se sent interpellé entre autres par les enjeux liés à l'énergie comme le pétrole, le gaz naturel et l'éolien.

Un texte de Jean-François Deschênes

Le jeune candidat se pose de nombreuses questions sur le développement pétrolier, notamment sur l'île d'Anticosti. Il se demande s'il y a eu assez de consultations publiques. La question de la sécurité le préoccupe, entre autres.

« Essentiellement, lorsqu'on parle de pipeline, on parle d'exploitation de gaz de schiste ou de pétrole de schiste. C'est toujours la santé et la sécurité des gens qu'on met en cause. Non seulement on le fait sans trop les consulter, mais en plus, c'est loin d'être certain que ça fasse du sens sur le plan des affaires. C'est-à-dire que la logique de tout ça est complètement nébuleuse. »

Monsieur St-Pierre Plamondon n'a cependant pas encore pris position sur l'énergie éolienne et profite de son passage dans la région pour s'informer de la position des gens sur le dossier, « puis de s'assurer du modèle, c'est-à-dire que les chiffres fonctionnent ».

L'avocat Paul St-Pierre Plamondon a commencé sa visite à Rimouski et la poursuit, jeudi, à Matane et plus tard en Gaspésie.

Il doit encore récolter 1500 signatures en 30 jours pour officialiser sa candidature.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine