Retour

Les enseignants occupent l'entrée du Cégep de Sept-Îles 

Les enseignants du Cégep de Sept-Îles organisent une séance de correction dans le hall d'entrée de l'établissement scolaire, afin de valoriser la profession enseignante auprès de la communauté. Ils appellent cet évènement un « correct-in ».

Une quinzaine de professeurs ont sorti les tables et les chaises de leurs bureaux dans le grand hall du Cégep. Durant une partie de la journée, ils corrigent les copies des élèves et font leur réunion à la vue de tous pour sensibiliser les étudiants aux tâches qu'ils accomplissent lorsqu'ils ne donnent pas de cours.

Le Syndicat des enseignantes et enseignants du Cégep de Sept-Îles cherche ainsi à sensibiliser les étudiants et les membres de la direction sur l'importance de la mobilisation, tant dans le cadre de la négociation du secteur public, qu'en ce qui concerne les mesures d'austérité imposées par le gouvernement Couillard.

Selon le président du syndicat, Vincent Hamel Davignon les négociations avec le gouvernement s'étirent en longueur. Il estime d'ailleurs que les offres de Québec commencent à avoir un effet négatif sur l'avenir de l'enseignement collégial. 

« Les profs ne font pas que donner des cours, ils doivent les préparer, rencontrer les étudiants, corriger, garder contact avec les services adaptés pour le suivi des étudiants en situation de handicap, se tenir à jour dans leur expertise disciplinaire, participer à différentes réunions départementales, en plus des tâches administratives qui s'accumulent », souligne-t-il.

Le syndicat dénonce également la volonté du gouvernement d'abolir la prime de rétention de 8%, dont bénéficient les salariés du secteur public depuis plus de 40 ans.

Le Correct-in se poursuivra une partie de l'après-midi.

Plus d'articles

Commentaires