Retour

Les hydrocarbures du Bas-Saint-Laurent intéressent aussi les pétrolières

Il n'y a pas que la Gaspésie qui intéresse les chercheurs d'hydrocarbures. Le Bas-Saint-Laurent aussi est dans leur mire.

Des compagnies d'exploration pétrolière et gazière croient avoir trouvé des réservoirs dans la MRC de la Mitis et près de la ZEC (zone d'exploitation contrôlée) du Bas-Saint-Laurent.

Les dirigeants de la compagnie torontoise Petrolympic ont l'oeil sur un réservoir de pétrole ou de gaz naturel. Le filon se trouverait au sud-est du Bas-Saint-Laurent.

Il est encore trop tôt pour connaître les quantités qui pourraient être extraites ni le coût de l'opération. Petrolympic investit un million de dollars pour en avoir le cœur net.

Elle recherche des entrepreneurs, de l'équipement de forage et des ingénieurs, selon le président et chef de la direction, Mendel Ekstein.

Gaz naturel dans la Mitis

De son côté, Squatex croit avoir trouvé une quantité de gaz naturel importante dans la MRC de la Mitis, à Sainte-Jeanne-D'Arc. Il s'agirait d'un réservoir de 300km carré.

En une douzaine d'années, la compagnie québécoise a investi 18 millions de dollars et foré 17 puits d'exploration.

Durant des décennies, bien des compagnies ont tenté de trouver du pétrole ou du gaz naturel dans la région, avec très peu de résultats.

Pour les spécialistes, les temps ont changé. La technologie s'est améliorée et les techniques de forage sont plus performantes. Selon Mario Lévesque, il y a encore beaucoup de travail à faire et bien de l'argent à investir.

Il estime à 5 millions de dollars les investissements requis au cours des 2 prochaines années pour amener le projet plus à terme.

Mais, pour puiser cette ressource, il faut de l'argent.

M. Lévesque croit aussi que l'investissement de Québec de près de 4 millions de dollars dans le projet Bourque en Gaspésie devrait avoir un effet d'entraînement chez les bailleurs de fonds.

Un texte de Brigitte Dubé

D'après un reportage de Jean-François Deschênes

Plus d'articles

Commentaires