Retour

Les joueuses de roller derby en action à Rimouski

L'équipe de roller derby de Rimouski présente son seul match à domicile samedi soir. Les Scies-reines affronteront les Rebelles de Sherbrooke au Pavillon polyvalent.

Un texte de Laurence Gallant

Selon la plus ancienne des joueuses de la ligue, Judith Cloutier, les matchs attirent habituellement 150 à 200 personnes. Comme c’est le seul match à voir de l’été à Rimouski, elle croit que l’assistance sera plus importante encore.

L’entraîneur de l’équipe, Francis St-Onge, croit que le match contre les Sherbrookoises sera très serré. Il espère bien sûr obtenir la victoire, mais aussi donner un « bon spectacle » pour le public.

Bien que le sport soit moins connu qu’à l’époque, les Scies-Reines attirent plusieurs curieux. Certains veulent voir ce que le roller derby est devenu, affirme Judith Cloutier, depuis son âge d’or dans les années 1960.

La joueuse indique que le sport connaît une recrudescence depuis les années 2000, bien qu’il se pratique désormais sans pistes inclinées ni bagarres… caractéristiques qui attiraient les foules, il y a plus de 40 ans.

Le défi du recrutement

La ligue de roller derby de Rimouski, qui existe depuis cinq ans, est formée chaque année de 8 à 12 joueuses.

Judith Cloutier indique que le recrutement demeure « le nerf de la guerre », comme les joueuses sont souvent étudiantes, et donc éventuellement appelées à repartir de Rimouski.

L’équipe s’entraîne à raison de deux pratiques par semaine, mais ne joue que quelques matchs par saison.

Les Scies-Reines se préparent à un tournoi de roller derby à la fin du mois de juillet à Moncton.

Avec la collaboration de Richard Lavoie

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine