Retour

Les larmes ont coulé à Sept-Îles au troisième jour des audiences publiques

Les larmes ont coulé dans l'assistance, alors que le coroner a entendu les témoins sur le suicide de Nadeige Guanish. La jeune femme âgée de 18 ans s'est enlevée la vie en octobre 2015.

Un texte d'Alix-Anne Turcotti

Les proches de Nadeige Guanish, qui ont été entendus mercredi matin ont parlé d'une jeune femme sociable et enjouée mais, selon les témoins, elle avait augmenté sa consommation d'alcool à la suite d'une présumée agression sexuelle survenue en 2015.

Depuis, la jeune femme de 18 ans aurait fait des tentatives de suicide, selon son amie Noami Jourdain et sa tante Marie-Luce Jourdain.

Au début de l'audience, plusieurs proches et amis de la jeune femme sont sortis de la salle, visiblement ébranlés par le rappel des faits sur son décès.

Des membres de sa famille ont fait part des sentiments de culpabilité et de solitude qui habitaient la jeune femme depuis sa présumée agression, rapportée par les témoins.

Cri du cœur de son arrière-grand-mère.

L'arrière-grand-mère de Nadeige Guanish, Claire Jourdain, très émue, a demandé au coroner d'aider davantage les communautés.

Sa tante, Marie-Luce Jourdain, affirme avoir incité Nadeige Guanish à demander de l'aide psychologique à plusieurs reprises, sans succès.

Elle a ajouté que Nadeige Guanish aurait été très affectée par les suicides dans la communauté. Elle aurait également envoyé des appels à l'aide sur Facebook, selon des témoins.

D'autres témoins reviendront vendredi sur le cas de Nadeige Guanish.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine