Retour

Les lopins de terre s'envolent au Jardin communautaire de Sept-Îles

La vente va bon train pour les parcelles du Jardin communautaire Pousse-Pousse de Sept-Îles. Les organisateurs croient avoir vu juste en préparant depuis deux ans l'achèvement de ce projet.

Chaque aire de jardinage hors terre sera délimitée en fibre géotextile et accessible aux membres tous les jours durant les heures de clarté.

La présidente du Jardin Pousse-Pousse croit que le projet constitue une belle activité familiale, en plus d'encourager la saine alimentation.

Le jardin a ses propres règlements : « On a des plantes qui sont interdites à faire pousser, dont le cannabis. Puis on peut avoir des plantes qui sont vénéneuses ou des plantes à propagation rapide, ça fait qu'on a des petites restrictions comme ça. »

La commission scolaire du Fer a prêté l'espace nécessaire, près de l'école Jacques-Cartier. Le site a été divisé en 66 lopins de 12 pieds par 32 pouces, en plus d'une section pour les arbustes fruitiers.

Le comité tient un kiosque pour écouler ses lots jusqu'à dimanche, aux Galeries montagnaises, ce qui permet de sentir la frénésie des futurs jardiniers.

Il reste d'ailleurs beaucoup de choses à faire pour préparer l'ouverture, le contenu des corbeilles et l'organisation du site, qui sera accessible jusqu'au 30 octobre.

Plus d'articles

Commentaires