Retour

Les Madelinots accordent un second mandat à Jonathan Lapierre

Les électeurs des Îles-de-la-Madeleine ont reconduit le maire sortant Jonathan Lapierre dans ses fonctions pour un deuxième mandat.

Un texte de Brigitte Dubé

Il a été réélu avec 71,93 % des voix contre 25,25 % pour sa rivale Dominique Gladyszewski.

Le taux de participation des votants a été de 53,44 % au poste de maire.

M. Lapierre se dit très satisfait d'avoir obtenu un mandat clair. « Les Madelinots ont choisi ce qui leur a été présenté au cours des quatre dernières années. C’est de prendre nos responsabilités en main, d’investir dans nos infrastructures, tout en maintenant un équilibre dans la gestion de la dette et le besoin d’avancer comme communauté. »

En 2013, Jonathan Lapierre avait été élu avec 48,3 % des voix. Il avait battu le maire sortant Joël Arseneau. Le taux de participation était de 67,2 %.

Le maire sortant faisait face à une allégation de conflit d'intérêt, ce qui n'a pas empêché les électeurs de lui accorder leur confiance.

Parmi les défis qui attendent le maire : le dossier de la transition énergétique de la centrale thermique vers des énergies plus vertes. La centrale génère 80 emplois directs et Jonathan Lapierre ne veut pas de pertes d'emploi.En campagne, Jonathan Lapierre a parlé d'améliorer la qualité de vie, de rapprocher la population du conseil municipal, d'inverser le mouvement d'exode des jeunes et de favoriser l'essor des PME.

Il compte tirer profit du statut d'insularité des Îles accordé par le gouvernement du Québec et des redevances du parc éolien représentant un demi-million de dollars par année 25 ans.

L'entretien des infrastructures et du réseau routier fait aussi partie de ses priorités. Il prévoit aussi s'attaquer à la pénurie de main-d'œuvre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine