Retour

Les motocyclistes toujours vulnérables aux accidents

Alors que 180 000 motocyclistes circulent chaque été sur les routes du Québec, le nombre d'accidents mortels est en hausse. Le propriétaire de l'École de conduite Tecnic Sept-Îles, Yves Rodgers, met en garde tous les groupes d'âge quant aux risques de la conduite à motocyclette.

En entrevue à Bonjour la Côte, le propriétaire de l’École de conduite Tecnic Sept-Îles, Yvon Rodgers explique que les motocyclistes sont les plus vulnérables sur la route, étant donné leur faible protection et le fait qu'ils soient moins visibles.

Yvon Rodgers met en garde les motocyclistes circulant sur la route 138, notamment à cause des virages « bien abrupts ».

« On ne sait pas ce qui vient après le virage, en haut de la pente. [...] Des fois, ce sont des surprises. »

Attitude

Le propriétaire de l’École de conduite Tecnic Sept-Îles dit aussi devoir travailler sur l'attitude des plus jeunes conducteurs. « Les plus jeunes sont là pour avoir la sensation de vitesse et la poussée d'adrénaline », fait-il valoir.

Yvon Rodgers déplore également le comportement des « baby-boomers », qui ont obtenu leur permis de conduire avant l'introduction du cours de conduite pour motos obligatoire.

Selon lui, cette « zone grise » permet à ces motocyclistes de conduire, « avec un manque d'expérience, la base de la conduite à moto n'est pas là ».

Quant aux conducteurs d'automobiles, Yves Rodgers leur recommande de garder une « bonne distance » des motocyclettes, puisque celles-ci freinent plus lentement d'une auto. « On a juste deux pneus à terre, on peut perdre l'équilibre aussi », souligne-t-il.

Plus d'articles

Commentaires