Retour

Les musées veulent plus de stabilité dans le financement gouvernemental

Les musées du Québec reconnus par le gouvernement, mais non subventionnés, tentent d'obtenir un financement stable pour leurs activités depuis plusieurs années.

En début de semaine, le gouvernement Couillard a dévoilé de nouvelles règles pour l'obtention de ce financement. Les musées pourraient obtenir l'argent dont ils ont besoin en étant admissibles à certains critères.

Pour ce faire, les musées devront, entre autres, être ouverts 40 semaines par années, avoir un revenu diversifié, un budget équilibré et avoir trois employés permanents. Le directeur du Site historique maritime de Pointe-au-Père, Serge Guay se demande comment ces nouvelles vont l'affecter.

« On nous dit ça prend un budget équilibré. Quand on a du financement, c'est facile. Mais certaines années, on fait des déficits, d'autres on fait des surplus. La valeur de tous les critères est-elle la même? Si on ne cadre pas dans un des critères, est-on automatiquement retiré de la liste potentielle? On se pose plein de questions », avoue monsieur Guay.

Le directeur général de l'organisme d'interprétation scientifique ASTER, Stéphane Madore explique qu'un financement irrégulier pourrait compromettre certains projets.

« Pour les organisations comme la nôtre, ça apporte beaucoup de défis, pour ne pas dire des casse-têtes. Il faut essayer de boucler les budgets, de toujours rester compétitifs et de sortir du lot avec ce qu'on a, avec les moyens du bord dans le fond », confie monsieur Madore.

D'après les informations de Louis Lahaye Roy

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine