Retour

Les nouveaux tarifs de location des terres publiques font des mécontents

Le Regroupement des locataires de terres publiques dénonce les nouvelles tarifications des baux de villégiatures et camps de chasse, qui sont entrées en vigueur le premier janvier.

Les hausses varient d'un secteur à l'autre. Si le Regroupement reconnait qu'un ajustement était nécessaire, il remet en question la façon que les nouvelles valeurs de référence ont été établies.

En Gaspésie, les augmentations varient de 20% à 279% sur 5 ans, selon les endroits.

Réjean Thibeault, conseiller à l'exécutif au Regroupement, rappelle qu'en terre publique, l'aménagement des terrains et les services sont aux frais des locataires. Il croit que plusieurs n'ont pas encore réalisé l'impact des hausses de tarif:

Réjean Thibeault croit que la hausse réduira grandement l'accès aux terres publiques.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine