Retour

Les organismes d'aide aux hommes violents manquent de fonds

Les organismes d'aide pour les hommes aux prises avec des comportements violents tirent la sonnette d'alarme.

Ces organismes estiment qu'ils sont sous-financés d'environ cinq millions de dollars à l'échelle du Québec.

Selon le directeur de C-TA-C à Rimouski et président de l'organisation « À coeur d'homme », André Boudreau, le financement des organismes au Bas-Saint-Laurent est demeuré inchangé depuis six ans.

L'organisme C-TA-C, qui vient en aide aux hommes violents ou qui vivent des épreuves difficiles, reçoit un financement stable autour de 204 000 $ par année, alors que la demande d'aide a doublé.

« Dans le premier décompte, on parlait cette année de plus de 350 demandes d'hommes qui ont été rencontrés par C-TA-C, alors qu'en 2011 on parlait de 150 hommes à qui on offrait un service direct d'aide », soutient André Boudreau.

M. Boudreau indique que l'organisme se demande comment il pourra continuer à offrir des services.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine