Retour

Les personnes âgées plus nombreuses à fréquenter le Centre Accalmie de la Baie-des-Chaleurs

Elle estime qu'aujourd'hui, un client sur trois est une personne âgée, une augmentation énorme selon madame Bouchard. L'équipe tente de développer de projets pour venir en aide à ces gens.

Mme Bouchard remarque que ces gens développent une dépendance aux médicaments à cause des problèmes qu’ils vivent, ce qui engendre petit à petit des difficultés de santé mentale en parallèle. Comme les centres d’interventions et les intervenants de la région sont débordés, les problèmes s’aggravent, dit-elle

De plus en plus les cas sont lourds parce qu’ils ont développé des problèmes d’anxiété, de dépression, de déficit de l’attention et souvent ils vont s’auto médicamenter en consommant.

Dominique Bouchard, directrice générale du Centre Accalmie de Pointe-à-la-Croix

Les compressions dans le financement du Centre au cours des dernières années, n’ont fait qu’aggraver la situation juge-t-elle, ce qui force les organismes d'aide à faire des choix déchirants.

« Quand on coupe un poste d’une intervenante de l’Escale qui se promène sur le territoire, ça veut dire que les deux autres qui restent vont avoir encore plus de dossiers à traiter, donc les délais allongent. » dénonce-t-elle.

Quand le gouvernement nous dit que les compressions ne touchent aucunement la population, c’est des mensonges, clairement

Dominique Bouchard, directrice générale du Centre Accalmie de Pointe-à-la-Croix

La semaine de la prévention contre la toxicomanie, du 20 au 26 novembre, est le moment, selon elle, pour sensibiliser la population à cette problématique.

Le Centre Accalmie de Pointe-à-la-Croix accueille environ 200 personnes par année.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?