Retour

Les Premières Nations veulent se faire entendre par Québec

Avec la reprise de la session parlementaire à Québec, l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APNQL) espère que le gouvernement Couillard trouvera le courage de répondre aux enjeux soulevés par les communautés.

Selon l'APNQL, Québec doit mettre fin à ce qu'elle qualifie d'attitude arrogante.

Le chef Ghislain Picard déplore le mépris du gouvernement envers le titre aborigène et les droits ancestraux et issus de traités qu'il a l'obligation de prendre en compte pour toute question liée au territoire et aux ressources.

« C'est toute la population du Québec qui doit s'interroger sur la négligence du gouvernement Couillard envers ses responsabilités et sur son attitude souvent proche de la confrontation », ajoute Ghislain Picard. 

Il dénonce aussi le refus de Québec de lancer l'enquête publique sur les relations entre les services policiers et les populations autochtones.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine