Retour

Les prochains défis de l'entrepreneuriat à Rivière-du-Loup

La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante a confirmé mardi que Rivière-du-Loup fait partie des meilleures villes entrepreneuriales au pays. Une belle récompense pour les élus et les entrepreneurs de la région, qui font face à des défis constants.

Un texte de Laurence Gallant d'après les informations de Patrick Bergeron

La chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup accueille avec satisfaction ce dernier palmarès. Mais malgré la bonne nouvelle, le président de l'organisme continue de demander aux élus de dévoiler leur nouvelle stratégie de développement économique.

Hugo Dubé croit que les entreprises de la région ont besoin de connaître les buts fixés par la Ville. 

Plusieurs entrepreneurs maintiennent que le plus récent palmarès de la Fédération canadienne des entreprises indépendantes est une bonne nouvelle, mais il reste encore beaucoup à faire. Certaines compagnies peinent à trouver une main-d'œuvre qualifiée, ce qui peut nuire à leur développement.

Le secret dans le produit de niche?

À l'usine Verbois, dans le parc industriel de Rivière-du-Loup, une trentaine d'employés développent et construisent des meubles qui seront vendus au Canada et aux États-Unis. Selon son propriétaire André Boucher, le succès de nombreuses entreprises dans la région de Rivière-du-Loup réside dans la création de produits de niche.

Selon André Boucher, les entrepreneurs de la région sont bien entourés par différents organismes et des sous-traitants qui les appuient dans toutes sortes de tâches. Mais au-delà de cette aide, ce qui fait la différence, c'est la volonté des gens d'affaires de développer leurs compagnies.

Éveiller les passions, en amont

En parallèle, le Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup prépare la relève. Depuis le début de l'année scolaire, près de 80 élèves de troisième secondaire participent à un nouveau programme d'entrepreneuriat.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque