Retour

Les producteurs peinent à survivre avec la baisse du prix du lait

La situation économique de plusieurs producteurs de lait du Québec est loin d'être rose. Depuis le mois de juillet, le prix qui leur est offert pour le litre de lait est en baisse, et plusieurs éprouvent de sérieux problèmes financiers. 

Actuellement, le prix du lait est fixé à 68 cents le litre. Il s'agit d'une diminution importante en comparaison des années 2013 et 2014, où les producteurs recevaient près de 80 cents pour un litre de lait.

Selon le porte-parole du Collectif de sauvegarde des fermes familiales à dimension humaine, François Fillion, plusieurs de ses collègues peinent à survivre. Lui-même estime qu'il vend son lait au même prix qu'il y a dix ans.

« On achète mon lait à petit prix, puis le consommateur paie trop cher ses produits laitiers, dit-il. [Le problème] est entre les deux. »

Aide des institutions financières

Le Syndicat des producteurs laitiers du Bas-Saint-Laurent affirme que plusieurs agriculteurs de la province n'ont d'autres choix que de demander l'aide des institutions financières s'ils veulent atteindre l'équilibre budgétaire. 

« Il y a des gens qui travaillent fort sur leurs coûts de production, puis à être plus efficace sur leur entreprise, mais ça a une limite », estime Bryan Denis, administrateur du syndicat. « On peut le faire pendant un moment, mais quand le prix du lait reste aussi bas longtemps, ça se peut qu'on doive faire des démarches pour refinancer les prêts, ou avoir des congés de paiement pour une certaine période de temps. »

Il soutient que les institutions financières sont au courant de la situation, et sont plutôt ouvertes lorsque ces problèmes surviennent, mais il souligne que cela ralentit grandement l'expansion d'une entreprise, 

Selon des données fournies par les Producteurs de lait du Québec, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie auraient perdu 291 producteurs entre 2002 et 2015. 

D'après les informations de Patrick Bergeron

Plus d'articles