Retour

Les règles d’or pour bien se préparer à la neige et au froid

Jusqu'à 30 cm de neige sont attendus dans l'Est du Québec, aujourd'hui. Les autorités sont en alertes et chacun a sa petite astuce pour affronter les intempéries.

Selon Environnement et Changement climatique, Canada, l’hiver et le froid extrême sont à l’origine d’une centaine de décès chaque année. Sur son site internet, Environnement Canada recommande à la population de bien se renseigner sur les conditions météorologiques avant d’entreprendre quelconque activité.

L’Opération Griffe

La tempête n’a pas encore commencé que la Sûreté du Québec est déjà à pied d’œuvre pour faire de la prévention auprès des automobilistes, explique le sergent Claude Doiron.

On veut prévenir plutôt que de devoir intervenir sur des sorties de route et des accidents potentiellement mortels.

Claude Doiron, sergent à la Sûreté du Québec

« On invite les gens à diminuer leur vitesse, à déneiger leur véhicule. On invite les automobilistes à être patients lorsqu’ils sont derrière un véhicule qui travaille à rendre le réseau routier sécuritaire », précise-t-il. 

Tout au long de l’hiver, la Sûreté du Québec porte attention à la conduite des automobilistes et les contrôles sont renforcés lorsque les chutes de neige sont abondantes.

Chacun à sa façon

Un cauchemar pour les uns, un bonheur pour les autres, chacun appréhende une tempête de neige à sa façon.

Trente centimètres de neige, ce n’est pas ce qui va impressionner le Septilien, Arthur Boulianne. « Moi ça me fait rire, des fois ils annoncent 10 cm, des fois 30 cm, là il fait grand soleil. On va se préparer à pelleter demain, ce n’est pas plus dur que ça », plaisante-t-il.

Âgé de 16 ans, Félix Langellier attend la neige avec impatience. « J’aime vraiment ça la neige, je vais pelleter un peu plus demain, mais j’ai hâte de faire des sports d’hiver », déclare-t-il.

Se protéger du froid

Environnement et Changement climatique Canada rappel que les températures froides ont des effets directs sur les vaisseaux sanguins et obligent le cœur à faire plus d’effort pour fonctionner.

« Cette contrainte supplémentaire peut être la cause d’une crise cardiaque ou d’un accident vasculaire cérébrale », peut-on lire sur le site internet du ministère fédéral.

Dans ces conditions, il est conseillé de porter des vêtements chauds, résistants aux vents et de couvrir toutes les zones de peaux exposées au froid.

Environnement et Changement climatique conseille d’être à l’affût des signes d’engelure et de consulter rapidement en médecin en cas de symptômes d’hypothermie.

Plus d'articles

Commentaires