Retour

Les soeurs Clarisses de Rivière-du-Loup déménagent

Les soeurs Clarisses de Rivière-du-Loup s'apprêtent à quitter le monastère Sainte-Claire qu'elles occupent depuis 1931.

Un texte de Sébastien Desrosiers

Elles vont déménager à la mi-octobre pour cohabiter avec la Congrégation des soeurs de l'Enfant-Jésus de Chauffailles. 

L'abbesse des soeurs Clarisses, Louise Guay, prétend que la communauté est toujours vivante, même si elle avoue que la relève se fait rare.

« On est dans le même cas que la plupart des communautés », dit-elle. « Il y a moins de personnes qui entrent, alors que celles qui sont là vieillissent. On est moins nombreuses aussi à cause de plusieurs décès dans les années récentes. »

Les soeurs ne sont plus que 11 au monastère Sainte-Claire. L'abbesse ne sait pas encore ce qui adviendra de l'édifice et des lieux à l'angle des rues Pelletier et St-Dominique.

« On est en pourparlers avec un organisme qui n'a pas fini ses démarches encore », confie Mme Guay. « Il reste à avoir l'autorisation de la ville pour le dézonage puisque c'était identifié "zone institutionnelle". »

Une messe officielle de clôture, ouverte au public, aura lieu le 11 octobre à 10 h 30 au monastère.

Plus d'articles

Commentaires