Retour

Les températures douces affectent les ventes dans l'Est du Québec

Aux États-Unis, la vente de vêtements a chuté de 10 % depuis le début de l'hiver en raison du temps anormalement doux. Chez nous, les commerçants qui vendent des équipements de sports d'hiver subissent aussi les conséquences de la température clémente cette saison.

Si les prix sont plus bas, c'est que les acheteurs d'équipements neufs ont été un peu plus rares cette année en raison du manque de neige.

Le propriétaire de Alternative Sports à Rimouski, Patrick Trottier, a utilisé Internet pour déjouer les aléas de la température et vendre sa marchandise dans l'Ouest canadien où la neige est plus abondante. « On expédie beaucoup de marchandises dans l'Ouest cette année comparativement à l'année passée. Clairement, ça vient nous aider à pallier des ventes qui sont un petit peu moins fortes cette année. »

À long terme, il espère que ces ventes en ligne lui permettront de rester en affaires même si les hivers en dents de scie pourraient devenir plus fréquents en raison des changements climatiques.

Des effets positifs

Le propriétaire de Gendron Sports à Rimouski, André Lévesque note que ses ventes de crampons à glace ont augmenté en raison des redoux.

Le manque de neige cette année n'est peut-être pas étranger à l'engouement pour le ski de fond, dont les ventes ont triplé cette année. « La quantité de neige importe peu, tant qu'il y a un petit fond », affirme André Lévesque.

Patrick Trottier rappelle qu'il ne faut pas toujours se fier à la température pour déduire les conditions de neige. Selon lui, malgré la pluie de la dernière semaine, les conditions de glisse dans les montagnes sont encore belles.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine