Retour

Les touristes se baignent à Gaspé malgré la mauvaise qualité de l'eau

De nombreux touristes défient l'interdiction de baignade à la plage Haldimand de Gaspé. Le ministère de l'Environnement a annoncé de nouveau jeudi dernier la fermeture de la plage en raison d'une contamination bactériologique élevée.

Les échantillons prélevés la semaine dernière ont révélé la présence d'entérocoques, des bactéries naturelles, qui peuvent provenir d'excréments d'humains ou d'animaux.

« Il y a certains risques de dermatite, par exemple, ou des risques s'il y a de l'eau qui est ingérée d'avoir des problèmes intestinaux », explique le directeur régional du Centre de contrôle environnemental, Jules Boulanger.

Une touriste de Gatineau, originaire de Murdochville, s'en soucie peu. « Ça ne m'empêchera pas de dire à mes enfants de s'amuser dans l'eau », lance Véronique Tapp.

Un programme volontaire

En Gaspésie, sur la Côte-Nord et au Bas-St-Laurent, 16 plages font partie de ce programme volontaire d'évaluation de la qualité de l'eau.

À Sainte-Luce, la plage ne fait pas partie de ce programme et la municipalité confirme qu'elle n'évalue pas la qualité de l'eau. Le ministère de l'Environnement indique toutefois qu'au Québec, la majorité des 337 plages admissibles participent au programme.

À la Ville de Gaspé, on ne souhaite pas commenter la méthodologie utilisée par le ministère de l'Environnement. On indique que les résultats de nouveaux tests d'eau à la plage Haldimand seront connus jeudi.

D'après les informations de Martin Toulgoat.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine