Retour

Les utilisateurs des ZEC de Baie-Trinité réclament un nouveau gestionnaire

L'Association de Protection et de Gestion des Ressources fauniques de Baie-Trinité (APGRFBT) demande à nouveau la résiliation immédiate des protocoles d'entente confiant la gestion de la ZEC Trinité et de la rivière de la Trinité à la Société d'Aménagement de Baie-Trinité (SABT).

Le président de l'association, Joé Champagne considère que le verdict de culpabilité pour agressions sexuelles qui est tombé sur le président de la Société, Denis Lejeune est de nature à discréditer encore davantage l'organisme, dont la mauvaise gestion est déjà dénoncée par ses membres.

Selon lui, les utilisateurs reprochent aux administrateurs actuels le non-respect des lois, l'absence de démocratie et le mauvais état des territoires.

Joé Champagne craoint que la situation ait de graves conséquences sur l'économie de la région si rien n'est fait. Il invite Québec à agir rapidement pour confier à son organisme la gestion des deux ZECS de Baie-Trinité.

Ce n'est pas la première fois que l'Association de protection et de gestion des ressources faunique intervient pour dénoncer la situation. Une campagne est déjà lancée sur Facebook depuis un certain temps déjà.

Mais, Joé Champagne croit qu'avec la condamnation du président, Québec n'a plus le choix d'agir.

L'Association envisage de tenir une manifestation devant les bureaux de la société d'aménagement dans les prochains jours.

Page Facebook de l'Association de Protection des Ressources Fauniques de Baie-Trinité inc.

Plus d'articles

Commentaires