Retour

Les yeux rivés sur le budget fédéral dans l'Est du Québec

Le budget fédéral que présente mardi le ministre des Finances Bill Morneau est attendu de pied ferme dans l'Est du Québec.

Un texte de Laurence GallantTwitterCourriel

Rétrocession des ports fédéraux, télécommunications et transports collectifs à améliorer, développement des infrastructures : la liste des demandes est longue, à l'instar des promesses du gouvernement Trudeau.

Annulation de la réforme de l'assurance-emploi

Les mouvements de défense des chômeurs souhaitent que le gouvernement de Justin Trudeau tienne sa promesse et annule la réforme du régime adoptée en 2012 par le gouvernement de Stephen Harper.

Selon la porte-parole d'Action-Chômage Haute-Côte-Nord, Line Sirois, les chômeurs ont beaucoup d'attentes. Elle soutient que plus de 15 000 travailleurs saisonniers des industries de la pêche, du tourisme et de la forêt sont victimes de cette réforme dans l'Est du pays.

Mme Sirois espère que les prestataires pourront toucher davantage d'assurance-emploi afin d'éviter le fameux « trou noir », cette période de plusieurs mois chaque année sans revenus.

Financement des infrastructures

Le député libéral d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé, affirme que le budget de son collègue devrait contenir des mesures pour bonifier le programme d'assurance-emploi. Il s'attend également à des investissements importants en matière d'infrastructures pour les régions.

Les milieux municipaux de l'Est du Québec ont le même discours. Le maire de Gaspé, Daniel Côté, attend notamment une mise à niveau des infrastructures fédérales, dont le phare de Cap-des-Rosiers et le port de Sandy Beach.

Daniel Côté estime également que la présence dans le gouvernement Trudeau de la ministre du Revenu national et députée de Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier, contribuera à mieux faire connaître les besoins de la région.

Le maire de Rimouski, Éric Forest, souhaite que le budget fédéral permette aux municipalités de réaliser leurs projets d'infrastructures culturelles, sportives ou communautaires.

Le maire fait entre autres référence au complexe sportif comprenant deux patinoires et une piscine que Rimouski veut construire près de l'université.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine