Retour

Ligne électrique pour Alouette : les Innus pourront poursuivre leur cause pour faire valoir leurs droits

La Cour supérieure du Québec autorise les Innus de Uashat-Maliotenam à continuer de faire valoir leurs droits dans le dossier de la ligne électrique construite pour alimenter l'Aluminerie Alouette, à Sept-Îles.

Le tribunal rejette du même coup des requêtes des gouvernements du Québec et du Canada, qui tentaient de faire annuler le recours des Innus.

Le conseil de bande de Uashat-Maliotenam revendique des droits ancestraux sur le territoire où est construite la ligne électrique de 161 kilovolts, qui s'étend sur 15 kilomètres entre le poste Arnaud à l'aluminerie.

Le conseil de bande plaide que les gouvernements québécois et canadien ont manqué à leurs obligations en matière de consultation et d'accommodements dans ce projet.

Le tribunal se penchera sur cette question lors d'une prochaine audience.

La cour pourrait ensuite examiner si le conseil de bande a droit à une indemnisation. Les Innus réclament 21 millions de dollars dans ce dossier.

D'après les informations de Charles-Alexandre Tisseyre. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine