Retour

Loi sur les hydrocarbures : Greenpeace demande de retirer le droit d'expropriation

Greenpeace veut que le gouvernement du Québec retire de son projet de loi sur les hydrocarbures le droit d'exproprier les propriétaires qui refuse l'accès aux pétrolières à leurs terrains.

Un texte de Jean-François Deschênes

Les entreprises pétrolières et gazières qui souhaitent mener des travaux sur un terrain doivent en informer le propriétaire au moins 30 jours avant de mener des travaux. À défaut d'entente, le propriétaire de terrain peut être exproprié.

Selon le responsable de la campagne climat et énergie pour Greenpeace Canada, Patrick Bonin, il s'agit d'un article de loi rétrograde qui reprend des dispositions de la vieille Loi sur les mines.

« ...qu'une entreprise pétrolière ou gazière puisse même menacer d'exproprier quelqu'un. Le gouvernement est là pour assurer la protection du bien commun pour défendre des droits privés de pétrolières. »

L'industrie

Le directeur de l'Association pétrolière et gazière du Québec, David Lefebvre, se veut rassurant. Il affirme qu'aucune entreprise n'a encore exproprié un propriétaire au Québec.

« Il n'y a aucune volonté de la part de l'industrie d'exproprier qui que ce soit, par contre l'industrie elle-même a déjà été expropriée au Québec dans certains secteurs. Simplement pour rassurer les gens. »

Le directeur ajoute que l'industrie n'a pas demandé à Québec d'ajouter cette clause dans la loi.

Selon les informations d'Isabelle Damphousse

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine