François Gagné est né au Québec, Mehdi Amir en Algérie et Manuel Pay en France. Ils ont grandi respectivement dans une famille catholique, musulmane et athée. Ce qu'ils ont en commun? Les trois Rimouskois ont été réunis autour d'une même table pour une discussion sur le racisme, les attentats de Paris et la lutte à l'islamophobie.

Un texte de Ariane Perron-Langlois

Depuis les attentats de Paris, les opinions se polarisent et des commentaires racistes et xénophobes circulent sur les réseaux sociaux. Une situation que dénoncent unanimement les trois hommes. « Le fait que ça touche un grand nombre de musulmans, ça me fait de la peine », dénonce Mehdi Amir.

« Les gens sont pas prêts à se présenter dans une discussion avec des commentaires aussi extrêmes que ça. Mais quand tu es devant ton écran, la plupart du monde ont pas de filtre, ou en tout cas, la plupart du monde qui sont mal informés ont pas de filtre », observe François Gagné.

Cette discussion a eu lieu lors d'une conférence sur l'islamophobie, organisée par le Cégep de Rimouski, à laquelle une quarantaine d'étudiants ont participé, mercredi. Cette conférence avait été organisée il y a plus d'un mois, soit avant les attentats de Paris.

Plus d'articles

Commentaires