Retour

Luttes syndicales : c'est le mot d'ordre de la CSN Côte-Nord pour 2016

L'année 2015 en a été une de mobilisation syndicale, selon le président du Conseil central de la Côte-Nord (CSN), Guillaume Tremblay. Dans la région, plus de 700 personnes ont été concernées par le renouvellement de leur convention collective dans le secteur public.

Pendant plus d'un an, les membres de la CSN se sont mobilisés pour contester les mesures d'austérité du gouvernement Couillard.

Selon le président de la CSN, l'année 2016 s'annonce tout aussi mouvementée. Guillaume Tremblay estime que les syndiqués vont avoir encore beaucoup de travail pour préserver leurs acquis sociaux. Il craint que la qualité de vie des citoyens, des familles et dans les régions en soit affectée par les politiques d'austérité.

Sur le plan fédéral, les membres de la CSN espèrent que le gouvernement Trudeau tiendra ses promesses, comme l'annonce d'une enquête publique sur la disparition des 1200 femmes autochtones, ou encore l'implication du Canada à la dernière conférence climatique.

Bilan provincial

Mardi, c'est le président de la CSN, Jacques Létourneau, qui a dressé le bilan provincial des activités syndicales de l'année.

Il estime que la marche du 1er mai dernier a été le point culminant de la mobilisation contre l'austérité au Québec en 2015.

Dans son bilan de l'année dernière, le dirigeant de la deuxième centrale syndicale du Québec souligne aussi qu'il est rare de maintenir un front commun tout au long des négociations des syndicats du secteur public.

Le président de la CSN, Jacques Létourneau, dit qu'il va surveiller en 2016 ce qu'il adviendra des budgets des centres de la petite enfance au Québec.

Il a salué par ailleurs le changement de gouvernement à Ottawa.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine