Retour

Maintien d'un supermarché à Sainte-Anne-des-Monts : Sobeys interpellé

Le Conseil central-CSN de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine multiplie toujours les démarches pour maintenir un supermarché à Sainte-Anne-des-Monts. Toutefois, de l'aveu du président du Conseil central, Jacques Mimeault, les communications avec le propriétaire du marché IGA sont difficiles, même s'il y a un investisseur prêt à prendre le relais.

Un texte de Joane Bérubé

Sobeys, qui a annoncé à la fin janvier qu'elle fermait son épicerie de Sainte-Anne-des-Monts, a clairement fait savoir lors de l'annonce que le marché ne pouvait pas soutenir de manière rentable les normes de la bannière IGA.

D'autres solutions sont envisageables pour maintenir un second supermarché dans le milieu, croit Jacques Mimeault. « Ce qu'on souhaite, explique-t-il, c'est que de un, Sobeys entre en communication avec nous et de deux, on sait qu'à partir du 24 mars, l'objectif est de vider le magasin de son équipement. On sait que des entrepreneurs veulent acquérir cet équipement qui est encore en bonne condition. »

Toutefois, une des conditions de la reprise, possiblement sous une autre bannière, est que Sobeys vende l'équipement en place au repreneur.

« Si jamais Sobeys vidait le magasin, la possibilité de relance est complètement nulle, ça va coûter trop cher. Sobeys est au courant des démarches. Tantôt ils disent oui, tantôt ils disent non. Ça ne bouge pas, il n'y a rien qui se passe. Ce n'est pas encourageant pour l'instant », commente M. Mimeault.

La porte-parole de Sobeys, Marie-Noël Cano, soutient que la firme demeure toujours en communication avec le milieu annemontois. Elle ajoute toutefois que l'équipement du supermarché de Sainte-Anne-des-Monts n'est pas nécessairement à vendre et que l'entreprise a aussi d'autres options.

Dans trois semaines

Le temps court puisque le magasin fermera ses portes le 24 mars. Selon Jacques Mimeault, la firme MCE Conseils tentera de faire l'intermédiaire entre l'investisseur et Sobeys.

Une rencontre a aussi été demandée avec le ministre responsable de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, Sébastien Proulx. Le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre a aussi été contacté et informé de la situation.

Parallèlement, le travail du comité de reclassement avec le Centre local d'emploi se poursuit. Le CLSC a aussi collaboré avec le comité pour offrir du soutien aux employés touchés par la fermeture.

Avec la collaboration de Brigitte Dubé

Plus d'articles

Commentaires