Retour

Manicouagan : le gouvernement investit dans la camerise et la biomasse

De passage sur la Côte-Nord, le ministre responsable de la région, Pierre Arcand, a annoncé une aide financière, provenant de la Société du Plan Nord et de différents ministères, à deux autres projets.

La ferme Manicouagan reçoit 112 000 $ pour l'achat de différents matériels dont une récolteuse mécanique. De cette somme, 70 000 $ provient de l'organisme Innovation et Développement Manicouagan.

La ferme pourra ainsi augmenter sa production de camerise, un petit fruit de plus en plus prisé. Le co-propriétaire de la ferme Manicouagan, Donald Bérubé, explique que le matériel pourra également servir à d'autres cultivateurs de la région.

La camerise est un antioxydant, qui peut résister à des températures hivernales de moins 40 degrés Celsius. Cette aide fiancière permettra à la ferme Manicouagan de presque tripler la superficie de leur plantation de camerise.

Après la camerise, la biomasse forestière

Le gouvernement accorde aussi une aide financière de près de 160 000 $ au Consortium innovation technologie énergie Côte-Nord (CITEC).

L'organisme se servira de cette somme pour concevoir, construire et tester une unité thermique mobile alimentée à partir de biomasse forestière.

Le président de l'organisme, Jacques Parent, affirme que cette unité permettra de remplacer le mazout par de la biomasse forestière dans des systèmes de chauffage de certains immeubles.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine