Une soixantaine d'employés de bureau de la ville de Rimouski ont manifesté, lundi soir, devant l'hôtel de ville où avait lieu une assemblée du conseil municipal. Les syndiqués, affiliés à la CSN, dénoncent le nouveau pacte fiscal et craignent que les employés de la ville fassent les frais de la baisse des sommes transférées aux municipalités par Québec. 

Le président du syndicat des employés de bureau, Éric Gagnon, explique que les villes ont maintenant le pouvoir d'imposer des conditions de travail à leurs employés et qu'elles ont moins d'argent dans leurs poches. Alors que les employés sont sur le point de renégocier leur convention collective, Éric Gagnon se dit inquiet. « Est-ce qu'on part sur un pied d'égalité ou si on part avec une prise? »

Le maire se fait rassurant

Le maire Éric Forest a toutefois voulu rassurer les employés de bureau. Il a reconnu que le nouveau pacte fiscal permettra aux villes d'imposer certains de leurs objectifs, mais il a insisté pour dire que son administration ne prônait pas une logique de confrontation.

Éric Forest a ajouté qu'il préfère miser sur la collaboration et les relations harmonieuses pour négocier les conditions de travail des employés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine