Retour

Manque de fonds pour la restauration du quai de Barachois

Le quai de Barachois, à Percé, est dans un état de délabrement avancé et jugé dangereux dans la communauté. Pendant que des résidents dénoncent la situation, la municipalité répond que l'argent manque pour restaurer le quai.

Le site est aussi la halte touristique, point de rencontre des touristes et des amateurs de pêche au bar rayé. La halte appartient toujours au gouvernement du Québec, mais elle est entretenue par la Ville qui possède le quai depuis 1997, alors que le gouvernement fédéral lui a cédé.

Depuis, l'infrastructure est victime des tempêtes et de l'érosion ronge le quai. Le conseiller municipal de l'endroit confirme que c'est le dossier pour lequel il est le plus interpelé.

Tourisme Québec a versé 80 000 $ pour sécuriser le site et et la section jugée la plus dangereuse a été démantelée par la Ville l'an dernier. Toutefois, une remise à niveau complète coûterait au moins 1 million de dollar, ce qui est hors de prix pour la municipalité.

Si la sécurité est réellement un enjeu pour la communauté de Barachois, le maire de Percé envisage, dans ce contexte, d'interdire complètement l'accès au site.

D'après le reportage de Martin Toulgoat

Plus d'articles

Commentaires