Retour

Marathoniens à la recherche d’hébergement à Rimouski

Rimouski prévoit accueillir un nombre record de coureurs dans une semaine, en raison de l'annulation du marathon de Montréal. En plus de la course elle-même, certains athlètes vivent un défi supplémentaire : trouver un hébergement sur le territoire de la ville.

Un texte d’Ariane Perron Langlois

Environ 175 athlètes déçus de ne pouvoir courir l'épreuve du 42,2 kilomètres dans la métropole se sont plutôt inscrits au marathon de Rimouski. Cela porte le nombre d'inscriptions pour cette épreuve à 475, comparativement à 320 l'an dernier.

Cela représente une clientèle supplémentaire pour les hôtels, motels et auberges de Rimouski, dont plusieurs affichent déjà complet tous les ans lors de la fin de semaine du marathon.

La copropriétaire du motel Au Soleil Couchant, Hélène Gagné, n'a plus de chambres disponibles depuis trois semaines, mais elle reçoit chaque jour des appels de marathoniens à la recherche d'un hébergement.

Le coureur Laurent Jourdain, de Saint-Hyacinthe, a trouvé une chambre d’hôtel à Rivière-du-Loup, une centaine de kilomètres à l’ouest de Rimouski. « On s’est dit qu’à 1h15 environ de Rimouski, ça ne posait pas de problème. Du fait qu’on pouvait récupérer nos dossards le matin de l’événement, c’était correct pour nous », explique M. Jourdain.

De son côté, Éric Tremblay, de Donnacona, a réussi à dénicher une chambre d’hôtel à Rimouski. « Ça n’a pas été un problème, mais c’est parce que j’ai été rapide sur le téléphone! D’habitude, c’est le genre de choses qu’on réserve soit à la fin de l’automne, soit au début de l’hiver », dit M. Tremblay.

Les organisateurs du marathon de Rimouski invitent les coureurs à se tourner vers Sainte-Luce, Sainte-Flavie et Trois-Pistoles, à moins de 45 minutes de route, où plusieurs chambres sont toujours disponibles.

Des citoyens offrent de l’hébergement

À la suite de l’annulation du marathon de Montréal, certains citoyens ont décidé d’offrir des chambres ou chalets aux marathoniens. C’est le cas de Geneviève Guay, qui a décidé de mettre son chalet de Saint-Anaclet à la disposition des coureurs.

« C’est le chalet familial, on ne le loue pas habituellement. Mais je suis une coureuse […] J’ai vu les publications du marathon de Rimouski, des gens qui cherchaient de l’hébergement, et je me suis dit pourquoi pas, pour une fin de semaine, on peut dépanner quelqu’un », raconte Mme Guay.

Retombées économiques pour Rimouski

Le maire de Rimouski, Marc Parent, croit que l’arrivée de ces marathoniens à Rimouski se traduira par une visibilité accrue pour la ville.

« Il y a les retombées économiques directes. 5000 coureurs, avec leurs familles, c’est extrêmement important. Mais je crois qu’il y a également des retombées économiques à plus long terme, par rapport à ces gens là qui vont dire "wow, belle destination, on revient l’été prochain" », soutient M. Parent.

Le marathon de Rimouski se tiendra le dimanche 1er octobre. Les organisateurs prévoient accueillir un total de 5000 coureurs pour les épreuves de 1 km, 5 km, 10 km, 21,1 km et 42,2 km.

Plus d'articles

Commentaires