Marc Caron est le nouveau maire de Cloridorme. Il a remporté l'élection partielle avec 260 voix de majorité sur son adversaire Jean-Louis Clavet.

Un texte de Jean-François Deschênes

67 % des 649 personnes inscrites sur la liste électorale se sont prévalues de leur droit de vote. C'est un peu moins que le taux de participation des élections générales de 2013 où 77 % des électeurs avaient voté.

Marc Caron veut travailler à rétablir la confiance entre une partie de la population et l'hôtel de ville.

« Il y a des problèmes de conflits d'intérêt. Vous savez dans les petites communautés, c'est quand même tissé serré », analyse-t-il, en ajoutant vouloir également améliorer les infrastructures d'eau potable, « un besoin criant », dit-il.

Le nouveau maire veut rétablir les ponts entre la population et les élus. Mais de son aveu même, il n'est pas dans les bonnes grâces des conseillers en place. Il a donc décidé de former un comité citoyen pour établir les priorités de la municipalité.

Il veut entre autres, former un comité citoyen qui aura le droit d'assister aux rencontres d'élus précédents les séances du conseil.

Le sociologue à la retraite et résident de Cloridorme, Robert Parent, fera partie de ce groupe. « Notre principal objectif, c'est de calmer le jeu et de forcer un peu, indirectement la collaboration, parce que là il y avait une collaboration presque zéro entre la mairesse et les conseillers et l'hôtel de ville. » dit-il

Un candidat tenace

Marc Caron a été conseiller à Cloridorme pendant quelques mois en 2008-2009. Il avait par la suite tenté sa chance pour devenir maire lors des élections de 2009, en vain. Jocelyne Huet l'avait emporté à ce moment.

M. Caron a également brigué le poste de maire en 2013 tout comme Jean-Louis Clavet qui faisait aussi partie des candidats. Mais encore une fois, Jocelyne Huet a gardé son siège.

Querelle à la mairie

En 2009, M. Caron a défrayé les manchettes. Le conseiller du secteur Saint-Yvon ne s'entendait pas, entre autres avec la mairesse Huet, qui l'avait exclu des séances de travail. Elle l'accusait notamment de paralyser le bon déroulement des rencontres. M. Caron, de son côté, accusait la mairesse de manquer de transparence.

Le nouveau maire ne restera en poste qu'un an, car les prochaines élections générales doivent avoir lieu le 5 novembre 2017.

Démission de Jocelyne Huet

L'ex-mairesse a donné sa démission après avoir occupé le poste pendant 11 ans. L'ancienne mairesse a expliqué sa démission dans une lettre qu'elle a publiée dans les publisacs de la communauté. Selon elle, l'élément déclencheur de sa démission était la controverse entourant les deux sculptures de l'artiste Claude Rioux, qui est aussi son conjoint.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un sanglier est coincé sur un lac gelé





Rabais de la semaine