Retour

Matane met sur pied un comité de vigilance en santé

La Ville de Matane mettra sur pied un comité afin d'assurer des services de qualité en santé dans la Matanie.

Un texte de Joane BérubéL’idée est venue d’une rencontre entre des élus, dont le maire de Matane, Jérôme Landry, et la Table de concertation des aînés. « Ça fait plusieurs semaines qu’on essaie de mobiliser des gens sur le plan de la santé parce que la situation ne s’améliore pas, elle se détériore », explique le maire.

Il s’agit, précise M. Landry, de regrouper des gens pour tracer un portrait juste et objectif des ressources en santé dans la région de Matane et d’assurer une couverture de services adéquate. Le comité pourra aussi, poursuit le maire, travailler de concert avec le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) à chercher des solutions au recrutement de médecins spécialistes pour l’hôpital de Matane.

Il faut vraiment arrêter d’assister à la destruction de notre service de santé à Matane, parce qu’on trouve la situation inquiétante.

Jérôme Landry, maire de Matane

Ce comité sera formé de gens d’horizons différents des médecins, des travailleurs de la santé, des bénévoles du service à domicile, des élus, des membres d’organisation communautaires.

Le maire Jérôme Landry veut que ce comité soit en place d’ici un mois. Il ouvre aussi la porte à l’organisation d’un forum sur les services de santé en Matanie, comme cela se fait dans la MRC de la Matapédia.

Deux semaines sans anesthésiste

L’hôpital de Matane est sans anesthésiste depuis le 29 janvier dernier. Les patients qui doivent avoir recours à une chirurgie ou les femmes enceintes sont redirigés vers le centre hospitalier de Rimouski à une heure de route. Les urgences sont transportées par ambulance, accompagnée au besoin d’une déneigeuse en cas de mauvais temps.

La situation devrait perdurer jusqu’au 11 février. C’est la seconde fois depuis la fin décembre qu’une telle situation se produit au centre hospitalier de Matane.

Plus d'articles