Retour

Matane veut s'associer à d'autres villes pour profiter de la stratégie maritime

Pour s'assurer de profiter de la stratégie maritime de Québec, la Ville de Matane veut s'associer aux Vvlles de Cacouna, de Gaspé et de Baie-Comeau. Le plan du gouvernement Couillard prévoit notamment 300 millions de dollars pour développer une dizaine de zones industrialo-portuaires.

Un texte de Louis Lahaye Roy

Le maire de Matane, Jérôme Landry croit que les investissements dans ces infrastructures portuaires auraient un effet positif sur l'économie. Selon lui, l'avenir du port fédéral serait assuré si Québec acceptait de le financer.

« Mon compétiteur ce n'est pas Gaspé, c'est l'Europe, c'est le nord-est des États-Unis, c'est le monde. Donc, il faut vraiment avoir des alliés pour être capable d'avoir une offre intéressante », illustre-t-il.

Le ministre responsable de l'implantation de la Stratégie maritime, Jean D'Amour, encourage l'initiative sans toutefois dire si elle fait partie des plans de son gouvernement. « On va probablement commencer par la reconnaissance de zones dites pilotes et on va déployer, décliner ces zones-là par la suite au Québec, sur l'ensemble du territoire. »

Parmi les créateurs d'emplois, ConceptMAT a besoin du port pour exporter des maisons préfabriquées dans le grand-nord. La propriétaire, Isabelle Gauthier, croit que son entreprise serait en mesure d'obtenir de plus gros contrats grâce à la stratégie maritime. Les fonds de Québec permettraient notamment d'agrandir l'aire d'entreposage et d'améliorer l'accès au quai.

De la prudence et de l'ouverture

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, demeure prudent. « Pour nous les ports sont des outils majeurs de développement économique. Il faut que quelqu'un s'en occupe. Comme petit milieu, s'occuper des ports régionaux, ce n'est peut-être pas notre rôle ».

De son côté, la mairesse de Cacouna se dit ouverte à l'idée d'association. Comme elle est déjà en négociation avec Québec, elle souhaite toutefois choisir ce qui sera le plus profitable pour sa communauté.

D'après les informations de Jean-François Deschênes

Plus d'articles

Commentaires