Retour

Meilleurs échanges économiques entre Matane et les Îles-de-la-Madeleine?

Le maire de Matane, Jérôme Landry, revient d'un séjour aux Îles-de-la-Madeleine, dans le but d'améliorer les échanges économiques entre les deux municipalités.

Un texte de Jean-François Deschênes avec la collaboration de Sébastien Desrosiers

Cette visite lui a permis de rencontrer des représentants de la Coopérative de transport maritime et aérien (CTMA), ainsi que le maire de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine.

Le maire Landry croit qu'il est possible d'améliorer les échanges entre les entreprises des deux municipalités grâce aux navires du groupe, dont le CTMA Voyageur, qui s'arrête environ 35 semaines par année au quai de Matane.

Jérôme Landry indique que le transporteur fait une étude pour voir comment améliorer les services aux Madelinots.

Dans cette optique, il soulève l'idée que la ville du Bas-Saint-Laurent pourrait aussi devenir un autre lieu de débarquement pour les Madelinots, tout comme le quai de Souris à l'Île-du-Prince-Édouard. « Matane pourrait devenir un point de contact avec le continent, comme les gens des Îles le disent si bien, et donc éviter de passer par Souris et de faire de très nombreuses heures de route pour se rendre à Québec et à Montréal », di-il.

Escale pour les croisières

De plus, le maire a réitéré son offre pour que Matane devienne une escale de l'autre navire spécialisé dans les croisières, le CTMA Vacancier.

Le transporteur a choisi Gaspé comme nouveau point d'arrêt depuis la fermeture du quai de l'ancienne escale, à Chandler. 

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque