Retour

Menaces dans les écoles de la Côte-Nord : retour à la normale

Les élèves des écoles primaires et secondaires de la Commission scolaire du Fer, sur la Côte-Nord, sont tous retournés en classe mardi avant-midi après avoir été visées par des alertes à la bombe. Les étudiants du Cégep de Sept-Îles sont aussi retournés sur les bancs d'école ce midi. 

La Commission scolaire du Fer confirme avoir reçu un message indiquant que la sécurité des écoles au Québec et en Ontario était menacée. Elle a évacué ses établissements, le temps de permettre notamment à la Sûreté du Québec de procéder à des inspections. 

Les élèves des deux écoles secondaires de Sept-Îles se sont d'ailleurs rassemblés au club de curling et ont pu se réchauffer dans les autobus scolaires. Plusieurs parents ont choisi d'aller chercher leurs enfants pour le reste de la journée. 

« Toute la dynamique du transport scolaire et de retourner les jeunes à la maison aurait été tout aussi complexe », indique le président de la Commission scolaire du Fer, Rodrigue Vigneault.

De son côté, le directeur des études au Cégep de Sept-Îles, Marc Lavoie, souligne que l'établissement n'a pris aucun risque.

Tirer des leçons 

D'après le directeur général de la Commission scolaire du Fer, Lucien Maltais, l'évacuation des écoles s'est déroulée dans le calme. La commission scolaire fera un suivi auprès des responsables des établissements.

La Commission scolaire du Fer assure que les cours se dérouleront comme prévu dans les prochains jours. 

Un geste « criminel et inacceptable », dit Couillard

Le premier ministre du Québec Philippe Couilliard a condamné les menaces envoyées aux écoles, qualifiant le geste de « inacceptable, criminel et lâche ».

Il a promis que tous les efforts seront déployés pour retrouver les auteurs des menaces.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine