Retour

Mérule pleureuse : le dossier avance selon un propriétaire

Le propriétaire de la résidence de Saint-Marcellin aux prises avec une contamination à la mérule pleureuse est sorti satisfait d'une rencontre avec une dizaine de représentants du gouvernement du Québec.

Aucun ministre n'a pris part à la rencontre, mais des attachés politiques de ministres y étaient, ainsi que des fonctionnaires des ministères de l'Environnement, de la Santé, des Affaires municipales et de la Sécurité publique. Des représentants du ministre régional Jean D'Amour étaient aussi sur place.

Au terme de l'entretien, Maxime Boivin a estimé que le dossier avance et affirme avoir senti une ouverture du gouvernement pour trouver une solution rapide à son problème.

Il note toutefois qu'aucun engagement formel n'a été pris au sujet de la destruction de sa résidence ou encore d'un quelconque soutien financier et encore moins concernant un éventuel programme d'aide provincial.

« Le seul engagement qu'on a pour l'instant, c'est que tout le monde travaille ensemble. À court terme, pour la municipalité de Saint-Marcellin, c'est de se départir de cette maison qui est contaminée et qui a un risque de contamination pour les résidences voisines. Il faut rappeler que ça fait deux ans qu'on est sinistrés et que le champignon grossit de jour en jour », explique M. Boivin.

Vers une solution ?

Présent à la rencontre, le préfet de la MRC de Rimouski-Neigette, Francis St-Pierre traçait un portrait positif de ce premier véritable contact avec les autorités gouvernementales. Il estime qu'une solution est à portée de main.

« Aujourd'hui, on a une compréhension commune de la problématique. Il y a des pistes de solution qui ont été élaborées. Je reste convaincu qu'on va avoir des nouvelles dans les prochaines semaines », affirme M. St-Pierre.

Maxime Boivin veut maintenant travailler à la mise sur pied d'une organisation provinciale afin de défendre les propriétaires de résidences aux prises avec ce problème. Selon lui, le nombre de cas augmente et atteindrait maintenant les 150 à la grandeur du Québec.

D'après les informations de Denis Leduc

Plus d'articles