Deux joueurs originaires du Bas-Saint-Laurent en seront à leur première expérience en séries éliminatoires dans la LHJMQ, vendredi soir, avec l'Océanic de Rimouski. Ils pourront toutefois compter sur l'appui de joueurs d'expérience comme le gardien Louis-Philip Guindon, qui vit ses derniers moments dans le hockey junior.

Un texte de Guillaume Bouillon

Premières armes

L'Océanic de Rimouski entame vendredi la première ronde des séries éliminatoires. Pas moins de neuf recrues s'alignent avec la formation rimouskoise. L'une d'entre elles est Raphaël Bastille, qui vit ses premières séries dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Pour le petit joueur de centre de 18 ans, les occasions de faire sa marque n'ont pas été légion cette année, lui qui n'avait pas beaucoup de temps de glace. Raphaël Bastille compte toutefois changer la donne au cours de ces prochaines parties cruciales.

« Chaque présence est une occasion de me faire valoir encore plus. Je vais essayer d'apporter le plus que je peux offensivement tout en demeurant conscient de mon jeu défensif. », mentionne le joueur de centre.

Charle-Edouard D'Astous est pour sa part originaire de Rimouski. À 17 ans seulement, la commande est grande pour lui cette saison puisqu'il joue sur la première paire de défenseurs en compagnie capitaine de l'Océanic, Simon Bourque.

« Cette année, je suis une recrue, mais j'ai quand même de grandes responsabilités en défensive. On joue souvent contre les gros trios des autres équipes. Je me dois de garder mon jeu simple et de jouer intensivement dans ma zone et les choses vont bien aller », affirme le défenseur.

Raphaël Bastille et Charle-Edouard D'Astous sont les deux seuls joueurs originaires du Bas-Saint-Laurent à s'aligner avec l'équipe rimouskoise.

De l'appui des vétérans

Les joueurs recrues de l'Océanic pourront compter sur l'expérience de vétérans comme Louis-Philip Guindon qui, à 20 ans, espère amener constance et confiance au cours de ses dernières parties dans les rangs junior.

« Ce fut notre plus gros défi cette année, mais je pense qu'on s'est beaucoup amélioré. Quand je vois qu'on a une baisse, c'est de faire les arrêts clés qui vont faire en sorte que le momentum va remonter et qu'on va être en mesure de rebondir rapidement. »

Louis-Philipe Guindon est conscient qu'il a aussi un rôle de mentor à jouer auprès de ses jeunes coéquipiers en cette ultime période de la saison.

« Dans la chambre, pendant les matches, je ne parle pas, je me concentre sur ma tâche. Mais avant et après les parties, c'est sûr que je vais parler et aider les jeunes recrues et c'est mon rôle en temps que leader aussi. »

Louis-Philip Guindon termine en affirmant qu'il va tout donner au cours de ses moments dans la LHJMQ et il en attend tout autant de ses coéquipiers.

D'après les informations de Louis Lahaye Roy

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine